Avec le nouveau groupe Dura-Ace, Shimano propose une évolution du modèle précédent, le 9000, où les composantes ont été améliorées et redessinées afin d’offrir un fonctionnement encore plus raffiné, toujours plus près de la perfection.

Du côté mécanique, il s’agit d’une optimisation de l’ancien modèle, avec des dérailleurs redessinés, des freins plus puissants et des manettes plus ergonomiques. Du côté Di2, on retrouve maintenant une meilleure connectivité et des réglages possibles grâce à la nouvelle application E-tube. De plus, Shimano offre maintenant l’option d’un capteur de puissance Dura-Ace et des freins à disque hydrauliques avec les versions mécaniques ou Di2.

Voici comment se décline maintenant la famille Dura-Ace :

  • 9100 : groupe mécanique doté de freins standards (2097 grammes avec câbles)
  • 9120 : groupe mécanique doté de freins à disque hydrauliques (2445 grammes avec câbles)
  • 9150 : groupe Di2 doté de freins standards (2051 grammes)
  • 9170 : groupe Di2 doté de freins à disque hydrauliques (2389 grammes)

Technologie Di2

Désormais, le système Di2 offre la connectivité ANT et Bluetooth, ce qui vous permet de connecter votre système Di2 à votre odomètre compatible afin d’avoir accès à vos données, tels que le niveau de charge de la pile ou le rapport de vitesse utilisé.

De plus, l’application E-Tube de Shimano permet maintenant de modifier les paramètres du système Di2 depuis votre téléphone intelligent ou votre tablette, et de faire la majorité des mises à jour sans avoir à passer en boutique. Il est possible d’attribuer les fonctions que l’on veut aux boutons Di2. On pourrait effectivement opérer le dérailleur avant depuis la manette droite ou même à recréer le fonctionnement du Sram Etap. La vitesse des dérailleurs peut elle aussi être ajustée pour un maximum de performance.

Le mode Synchro Shift (activation optionnelle) est maintenant disponible sur le Dura-Ace. Synchro Shift simplifie les changements de vitesses en opérant les dérailleurs de manière automatisée. Vous n’avez qu’à demander un rapport plus facile ou plus difficile et le système Di2 choisi le meilleur rapport, sans que vous n’ayez à vous soucier de gérer les dérailleurs. C’est un système déjà implanté en vélo de montagne et les coureurs de cross-country l’ont adopté avec engouement pour sa simplicité d’opération.

Bonne nouvelle si vous êtes déjà propriétaire d’un groupe Di2, vous pourrez bénéficier de certaines de ces améliorations en changeant votre pile et en ajoutant une unité de connectivité sans fil. Tous les groupes Di2 sont compatibles avec cette mise à jour, à l’exception du premier Dura-Ace Di2 7970.

Par ailleurs, la boîte de jonction sous la potence est maintenant cachée à un embout du guidon ou dans le cadre, selon le vélo que vous utilisez.

Dérailleur arrière

Le nouveau dérailleur arrière ressemble beaucoup au dérailleur XTR, car il emprunte dorénavant la géométrie Shadow, initialement développée pour les transmissions de montagne. Cette technologie recule l’axe de pivot du dérailleur derrière l’axe de roue, ce qui permet au dérailleur d’opérer plus près de la cassette, pour plus de précision. De plus, il est plus facile d’enlever la roue arrière et le dérailleur est moins vulnérable en cas de chute, car cette configuration le positionne un peu plus à l’intérieur du vélo.

 

Un autre emprunt aux technologies de montagne est la possibilité de monter le dérailleur de manière « Direct-mount » comme avec le XTR. Il faudra bien sûr un cadre compatible, mais cet ajout pourrait permettre au manufacturier d’augmenter la rigidité du cadre afin d’améliorer la réponse du dérailleur. Il ne serait pas étonnant que les vélos à disques dotés d’axes traversants (thru axle) soient les premiers à adopter cette technologie.

Par ailleurs, la cage plus longue et la géométrie Shadow permettent maintenant l’utilisation d’une cassette 11-30, ce qui en ravira plusieurs.

Dérailleur avant

Véritable vedette de ce nouveau groupe, le dérailleur avant est maintenant plus fort, plus facile à ajuster et plus progressif dans son exécution, offrant toute la force nécessaire pour passer les vitesses dans les conditions les plus exigeantes, fois après fois.

 

Plusieurs critiques avaient été faites à propos de l’ancien dérailleur dont l’ajustement était très pointu et qui requérait une tension élevée afin de fonctionner parfaitement. De plus, son design particulier, avec un très long bras au bout duquel s’attachait le câble, pouvait poser problème sur certains cadres où le câble venait frotter sur le pneu ou le tube de selle.

Le nouveau dérailleur avant possède maintenant une vis d’ajustement à même le dérailleur, éliminant ainsi le bon vieux barillet ajusteur. Le dérailleur avant est la plus grande amélioration du nouveau Dura-Ace mécanique.

Freins

Croyez-le ou non, les nouveaux freins sont encore plus puissants qu’auparavant, possédant une modulation au freinage encore plus grande, grâce à un pousseur interne qui vient réduire la déflexion du frein de 43% lors de freinages intenses. Considérant que les freins Dura-Ace 9000 étaient déjà les meilleurs freins sur le marché, ce n’est pas peu dire.

br-r9100

 

En ce qui a trait à la compatibilité, ces freins acceptent maintenant des pneus de 28 mm sans problème et sont disponibles en version traditionnelle et « direct-mount », afin de pouvoir s’installer sur une multitude de cadres modernes.

etiers_disque

Du côté des freins à disque, nous avons maintenant droit à des étriers, disques et manettes Dura-Ace afin de satisfaire les cyclistes exigeant le meilleur freinage qui soit. Les étriers de freins peuvent être montés directement sur le cadre et les disques possèdent la technologie ICE, dans des dimensions de 140 ou 160 mm.

Pédalier et capteur de puissance

Toujours fait d’aluminium et de plus en plus rigide, le nouveau pédalier Dura-Ace conserve sa configuration à 4 boulons et demeure une référence en termes de performance et de robustesse.

crankset_complet

Le gros plateau est toujours creux, ce qui assure une rigidité exceptionnelle et contribue grandement à l’excellente performance de changements de vitesses, car il n’y a pas de flexion latérale du plateau lorsqu’on passe la chaîne, même lors de changements de vitesse à l’effort. La configuration à 4 boulons demeure et permet toujours de changer les plateaux facilement.

Capteur de puissance

Attendu depuis longtemps, le capteur de puissance Shimano fait enfin son entrée sur le marché et promet d’offrir un rendement exceptionnel. L’objectif principal était de créer un produit offrant une excellente durabilité et la meilleure précision de lecture, c’est pourquoi la puissance est calculée à trois endroits : dans chaque bras du pédalier et dans l’axe central de 24 mm en acier. Shimano prétend d’ailleurs offrir une précision à 2% près, peu importe la puissance développée, 300 ou 1200 watts.

crank_p_9100

Le capteur est positionné au-dessus de l’axe du pédalier, entre 2 branches du pédalier

Une seule pile est utilisée, ce qui simplifie le système. Il s’agit d’une pile lithium-ion rangée à l’intérieur de l’axe d’acier, bonne pour 300 heures d’utilisation. La pile peut être rechargée de manière externe, à l’aide d’un câble magnétique. Cette façon de faire a pour but de rendre le système complètement scellé et à l’épreuve de l’eau, toujours dans un but de durabilité supérieure.

Ce capteur de puissance possède une connectivité ANT+ et Bluetooth, ce qui rendra son utilisation facile avec la majorité des cyclomètres modernes. De plus, ce système n’ajoute que 70 grammes au pédalier standard, il n’y a donc aucune pénalité de poids.

Manettes

Les manettes mécaniques possèdent maintenant une course plus courte, afin de réduire le mouvement nécessaire à un changement de vitesse. La surface de la palette maintenant plus grande constitue aussi une amélioration ergonomique agréable. Shimano a d’ailleurs augmenté la dimension des boutons sur les manettes Di2 afin d’offrir un plus grand contrôle. Les boutons possèdent aussi un clic plus franc, qui ne vous fera plus douter surtout lorsque l’on roule avec des gants.

Coté ergonomie, les manettes possèdent maintenant un profil plus mince et un revêtement texturé plus confortable qu’auparavant. Les leviers sont toujours ajustables afin d’accommoder les cyclistes aux mains plus petites. On retrouve maintenant le bouton de contrôle Di2 sur le dessus des manettes mécaniques et hydrauliques.

Manettes hydrauliques

Véritable tour de force, les nouvelles manettes hydrauliques camouflent presque totalement les réservoirs d’huile à un point tel qu’il est maintenant difficile de les différencier des manettes mécaniques. L’intégration est très réussie et les manettes sont superbes, beaucoup moins massives qu’auparavant.

Chaînes et cassette

La chaîne et la cassette Dura-Ace demeurent presque sans changements, si ce n’est de la construction de la cassette qui a été optimisée. C’est surtout l’apparition d’un nouveau rapport 11-30 qui retire l’attention du côté de la cassette. Les cyclistes qui aiment rouler de plus petits rapports n’auront plus à utiliser une cassette Ultegra pour y parvenir.

Quant à elle, la nouvelle chaîne Dura-Ace est maintenant dotée d’une maille patente (maillon « quick-link ») et d’un design optimisé, la rendant compatible avec les vélos électriques.

Roues

La gamme de roues profilées a été remaniée et simplifiée, avec l’arrivée des C40 et C60 qui remplacent les anciennes C35, C50 et C75. Les C40 possèdent une profondeur de 35 mm et les C60 de 50 mm.

Shimano offre donc deux modèles pour en remplacer trois. La C40 s’adresse au cycliste recherchant une roue plus polyvalente et légère, tandis que la C60 est plutôt destinée au cycliste qui recherche des gains aérodynamiques plus sérieux sur le plat.

Les deux modèles sont disponibles en version pour freins à jante et freins à disque (pour axe traversant seulement). On les retrouve aussi en version à boyau ou à pneu. Les roues à pneu possèdent une tringle en aluminium, tandis que les roues à boyau sont 100% carbone.

Le  poids des roues a été réduit, tandis que la performance aérodynamique a été optimisée grâce à une forme toroïdale hybride retravaillée. La rigidité des roues a aussi été améliorée grâce à des moyeux possédant une bride plus large, ce qui permet aux rayons d’avoir un angle de laçage plus prononcé, réduisant ainsi la déflexion.

Les C24 ont droit elles aussi à un gain de rigidité grâce à des brides plus larges, mais demeurent relativement inchangées.

Liste de poids des roues: 

  • C40 boyau: 1343 g; pneu: 1620g
  • C40 Disque boyau: 1380g; pneu: 1540g
  • C60 boyau: 1420g; pneu: 1750g
  • C60 disque boyau: 1460; pneu: 1690g
  • C24 pneu: 1390g

    3 Commentaires

    1. Brigitte

      Bonjour, j’ai une petite question ?Si je veux me procurer le nouveau capteur de puissance shimano Dura Ace 9100 p .Faut-il avoir le groupe complet durace 9100 ou bien mon groupe ultegra peut faire l’affaire?
      Merci .

    Laisser un commentaire